Sécurité en Hongrie

Beaucoup de personne se posent la question de savoir s’ils seront en sécurité lors de leur voyage en Hongrie. Est-ce qu’ils risquent d’être agressé ou d’être volé. Vous êtes en totale sécurité en Hongrie et à Budapest !

Le film Hostel en 2005 a marqué les esprits, certes l’action se passe en Slovaquie voisine, mais on y montre beaucoup de cruauté envers des touristes. Rassurez vous, personne ne vous enlèvera pour le plaisir de vous torturer, vous voler un rein ou revendre vos organes. Les clichés sur l’Europe de l’Est sont toujours présents. La vie y est plus dure qu’à l’Ouest, mais la violence gratuite ne fait pas vraiment partie des mentalités. Les agressions sont très rares et c’est justement un des points forts du tourisme en Hongrie. Le risque zéro n’existe pas mais les probabilités sont très minces.

C’est quand même dangereux, non ?

Vers la fin des années 90, Budapest était le lieu de règlements de compte entre des gangs. Le quartier de la fête actuel (7è arrondissement) était assez mal famé. Fusillades et meurtres étaient malheureusement d’actualité.

Un virage a été pris en 2000 et la vidéosurveillance a en partie permis de régler ces problèmes. En Hongrie, les caméras peuvent vous verbaliser, à pied comme en voiture. De plus le système judiciaire n’y va pas par quatre chemins et les peines de prison tombent très vite. Vous menacez un policier, vous vous battez dans la rue, vous prenez de la drogue : passage par la carte prison. Sans oublier la tolérance zéro avec l’alcool au volant, au dessus d’un certain seuil c’est suspension de permis à vie.

Femme policière hongroise

 
Donc il n’y a aucun risque ?

Malheureusement il y a des risques d’arnaques, il faut être franc. Budapest est une capitale européenne et l’afflux de touristes est une aubaine pour certaines personnes. Donc, faites attention à vos affaires, il y a des vols et des pickpockets. Il y a des arnaques connues que vous pouvez facilement éviter. On n’est jamais trop prudent. Voici une liste non exhaustive :

  • Les vols d’objectifs d’appareil photos (surtout à la Citadelle)
  • Le bonneteau, l’arnaque par excellence (aussi à la Citadelle)
  • Les Fake drug zone, des dealers de marjolaine et de farine (rue Kazinczy)
  • L’arnaque des bars à hôtesses, avec des rabatteuses ou des rabatteurs, « you wanna dance ? »
  • Sur la monnaie qu’on vous rend, un billet peut être facilement « oublié »
  • Bizarrement, le commerce n’a plus assez d’espèces pour vous rendre la monnaie

Mais les hongrois c’est des racistes, non ?

J’ai entendu pas mal de chose sur cette ville ( notamment sur le racisme etc) sachant que je suis noire et que je voyage toute seule, est ce que vous avez des conseils à me donner pour visiter la ville?

C’est le cliché typique sur les méchants hongrois racistes. Les médias occidentaux ont beaucoup aidé à faire passer la Hongrie pour un pays intolérant, où les milices nazies règnent en maître, où les étrangers y sont détestés, où on frappe les femmes et on va vous tuer parce que vous n’êtes pas un homme blanc catholique hongrois qui aime le premier ministre. C’est très insultant pour les hongrois.

Ces jugements font beaucoup de mal au tourisme et à la Hongrie. La situation n’y est certes pas parfaite, mais il fait bon vivre en Hongrie. Vous ne vous sentirez pas oppressé. Toutes les personnes qui n’ont pas la peau blanche qui sont venues ici sont revenues vivantes. De plus, les femmes peuvent se balader à n’importe quel heure de la nuit sans risquer de se faire agresser. Au pire, vous risquez de croiser des anglais éméchés (pléonasme) qui crieront l’hymne du club de foot de leur ville.

D’abord, si Budapest est dans le top 10 mondial des destinations touristiques, c’est qu’il y a une raison. Si les touristes y seraient violentés, ils ne reviendraient pas. Peu importe votre couleur de peau, votre orientation sexuelle, votre coupe de cheveux, vos habits, votre religion, votre avis politique, votre équipe préférée, si vous respectez les gens, vous n’avez aucune raison de vous en faire !

 
Oui mais ils n’aiment pas les français à cause du traité de Trianon ?

Effectivement c’est un sujet délicat. La Hongrie a perdu 70% de son territoire en 1920 suite au traité de Trianon. A la fin de la première guerre mondiale, la Hongrie fait partie du camp des perdants et se fait disloquer. 3,3 millions de hongrois se retrouvent à vivre dans un pays étranger.

C’est un traumatisme dans la mémoire hongroise et cela aidera les hongrois à s’allier avec l’Allemagne nazie pour récupérer ces territoires. Le nom de Clémenceau est détesté et ce traité injuste a défini les frontières actuelles du pays.

https://hongrieactuelle.files.wordpress.com/2014/06/trianon.png

 
Qu’est ce qu’ils pensent des français ?

Vous êtes français mais personne ne va venir vous dire que vous avez trahi et humilié la Hongrie (la France et la Hongrie ont souvent été alliés face à l’Autriche). Cela serait complètement stupide et lâche de s’en prendre à un français 100 ans après le traité de Trianon.

Par contre le comportement de certains touristes passent mal, notament ceux qui s’attendent à être chouchouté ou à avoir un service qu’ils n’oseraient demander dans leur pays. Les hongrois sont plus pauvres que les français, mais ils ne prosterneront pas devant quelqu’un plus riche qu’eux. L’arrogance et la suffisance de certains touristes est aussi détestée.

Un exemple rencontré, de la part d’une personne qui préfèrait bloquer une visite pendant 15 minutes par pingrerie. Peu importe si un groupe entier doit l’attendre.

On peut s’arrêter dans une pharmacie pendant la visite à la vélo? Vous allez demander en hongrois des médicaments, car je ne veux pas payer le medecin hongrois pour une ordonnance.

Heureusement, ce genre de comportement ne représente qu’une minorité. Les français sont réputés pour vouloir faire copain avec les locaux. La France représente pour les hongrois un style de vie raffiné, le français sait cuisiner, boit de bons vins, parle d’une manière agréable, est très instruit. D’ailleurs pour les hongrois, tout est meilleur à l’étranger.

Si vous dites que vous êtes français, ils vont se dire que vous êtes chanceux. Cela prête à sourire pour la plupart d’entre nous, mais on a vu pire comme clichés. Bref, vous avez compris que les touristes français sont les bienvenus en Hongrie, surtout s’ils ont du savoir-vivre.

 
Qu’est ce qui ne faut pas faire en Hongrie ?

Les hongrois sont assez disciplinés, l’influence des autrichiens à laissé des traces. Ils sont très à cheval sur certaines choses qu’ils ne laisseront absolument pas passer. En voici une petite liste :

  • Monter dans les transports avant de laisser descendre les gens
  • Menacer gratuitement quelqu’un, les hongrois ne se défilent pas
  • Mettre ses pieds sur les sièges dans les transports
  • Bousculer les gens dans la rue, Budapest n’est pas Paris
  • Parler fort et se faire remarquer, c’est assez mal vu
  • Essayer de passer devant quelqu’un dans un commerce

Cela peut sembler des règles simples de savoir-vivre. Mais c’est toujours ancré dans les mentalités. Il y a bien sur des imbéciles et des mal élevés en Hongrie, mais c’est loin d’être la majorité.

Leave a Reply